Comment s’alimenter en cas de hernie hiatale ?

Provoquant des douleurs abdominales, la hernie hiatale est un mal non négligeable. Elle peut se guérir sans recours à un médecin comme elle peut être gravissime. Elle est due à une remontée des contenus de l’estomac. On comprend pourquoi elle provoque des brûlures énormes. Pourtant, il existe des alimentations particulières pour en venir à bout. Découvrons- les dans la suite de l’article.

Quels sont les aliments proscrits ?

Lorsqu’on souffre de hernie hiatale, on ne se nourrit pas n’importe comment avec n’importe quels aliments. Grâce à ce site internet, on a pu établir une liste d’aliments à éviter impérativement. On note l’alcool, le tabac, le thé, le café, les boissons gazeuses, la menthe... Les vinaigrettes, chocolats, tomates, céréales sont également à éviter.

Avant de penser aux aliments convenables, il faut déjà éliminer de votre alimentation ceux cités plus haut. Aussi, il serait judicieux qu’au lieu de trois repas consistants par jour, vous passiez à cinq petits repas. Cela vous permettra de perdre entre autre du poids. Il vous permettra aussi de limiter les maux d’estomac. Pour une santé sans faille, vos aliments doivent être faciles à consommer.

Les aliments nécessaires en cas de hernie hiatale

Dès lors que vous êtes sujets à une hernie hiatale, vous devez porter une attention particulière à votre alimentation. Faute de quoi, les irritations peuvent s’empirer. Voici quelques aliments qui vous permettront de maintenir le cap.

Pour une alimentation équilibrée, vous avez sans doute besoin de consommer des protéines. Pensez aux volailles comme la dinde. Le poulet est tout aussi conseillé. Toutefois, assurez- vous d’enlever leur peau. Car elles contiennent de quoi accentuer les douleurs d’un souffrant.

Les fruits sont d’une importance sans pareille. On le sait tous, ils facilitent la digestion et font d’innombrables bien à la santé. La banane et la papaye viennent en tête parmi les fruits. Ceux qu’ils faut par contre éviter sont ceux naturellement acides : l’ananas et la pomme.

Les légumes, les légumineuses et les produits laitiers sont également importants pour les personnes atteints. Toutefois, il urge de suivre les conseils d’un docteur.